U15/1: RIEN DE NEUF... ENFIN SI!

7 décembre 2014 - 23:20

QUOI DE NEUF CRAPONNE ?

Et bien neuf buts face à Ouest Lyonnais, quatre points et une place de deuxième synonyme de montée en ligue renforcée par cet excellent résultat. On le sait pour notre équipe les premières passes, les premières minutes sont souvent décisives. Et dés l’entame emmené par un Lucas survolté on sentait que Craponne pouvait rapidement prendre la mesure de son adversaire. La défense et le milieu tenaient l’adversaire en respect en conservant la balle qui circulait par passes courtes dans la largeur du terrain. 

DRISS LE SNIPPER !

Tous les récits ont leur héros : celui du jour est un buteur de la pure espèce !
Il s’appelle Driss et c’est désormais un rituel il ouvre le score face à une défense statique d’une tête vicieuse qui trompe un gardien passif. Il est de la race des buteurs c’est certain mais il sait aussi se muer en passeur. Driss donne en profondeur pour Lucas qui marque face à une défense figée. Le Snipper n’avait pas encore vidé son chargeur et avant la première mi-temps il visa et toucha une dernière fois. 
Deux buts une passe décisive : RIP OUEST LYONNAIS... 
L’équipe sert le buteur et le Sniper le lui rend bien alors à 3 à 0 à la mi-temps on voyait mal nos adversaires du jour inverser le court des événements.
Quand on sait que nous sommes à égalité de points avec l’ES Trinité l’essentiel était désormais de soigner le goal-average. Le FC Lyon semble intouchable mais ne peut monter ils ont déjà deux équipes en ligue. Nombreux sont nos poursuivants et les joueurs verts et le coach en ont conscience et ils le prouveront en deuxième mi-temps.

LE QUART D’HEURE DE RÊVE

Dans ce genre de confrontation au score fleuve le plus dur est de se souvenir des buteurs tant les choses vont vite. De retour des vestiaires face à un adversaire qui ne voulait pas déposer les armes l’AS Craponne a récité les fondamentaux du football moderne : passes courtes, jeu en largeur, appel croisé, appel contre-appel, une-deux, jeu en appui en pivot en soutien... Emmenée par un Baptiste qui s’amusait à casser les lignes avant de distiller des ballons faisant d’actions au départ anodines des modèles d’attaque ou de renversement de jeu, l’AS Craponne faisait sauter la banque. Très rapidement Lucas marquait le quatrième but et signait lui aussi un doublé. Par la qualité de ses appels, sa combativité et son sens du but Lucas est un joueur décisif et on peut parler pour notre groupe de Lucas dépendance ! 
Très rapidement ce fut le cinquième but par Quentin mais nous y reviendrons. 
Ensuite ce fut un but de Maximo dont c’était le retour. Le coach avait choisi de le positionner au milieu de terrain et le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut la surprise du jour. Son énergie et sa combattivité offre à Eric une option intéressante pour le match de samedi face à Meyzieu. Son but conclut une phase de jeu dont il fut l’animateur. 
Enfin vint le chef d’œuvre de la journée, une pure merveille de jeu initiée par une percée de Baptiste brisant les lignes suivie par une série de passes en une touche de balle conclue par un plat du pied de Ben sous les applaudissements du public. Vitesse, précision, placement, la plus belle action de cette première partie de saison. Ce but marquait la fin d’un quart d’heure qui doit être une référence en matière de jeu. Pour avoir vu jouer toutes les grosses équipes j’affirme que nous sommes les seuls à pouvoir atteindre un tel niveau et l’adversaire n’est pas la seule explication puisque c’est ainsi que nous avons écrasé la Trinité !

LE CORNER DU JOUR

Revenons sur le cinquième but car c’est aussi un rituel : Baptiste tire le corner pour Quentin qui partant de l’extérieur de la surface de réparation vient d’une tête décroisée mystifier la défense et le gardien de but. Puissance et précision, imparable. A noter que la semaine dernière la tête de Quentin concluait un corner rentrant de Baptiste. Cette fois-ci ce fut sur un corner sortant. C’est le troisième but de la tête de Quentin et son quatrième au total. On sait que les coups de pied arrêtés sont souvent décisifs dans les matchs serrés et nos deux compères seraient bien inspirés de jouer ce genre de mauvais tour à leurs adversaires pour la montée : FC Lyon et consorts...

HAT-TRICK POUR LE SNIPER

Ensuite le groupe se laissa aller à la facilité. On rejoua de grands ballons en profondeur que Ben réussit parfois à exploiter mais on le sait ce style de jeu nous a coûté cher notamment face à l’ASVEL ou Vaulx En Velin. Driss qui venait de rentrer profita cependant d’une phase de jeu un peu confuse pour signer son premier triplé de la saison ! 
Sur le neuvième but, Alexandre un de nos 2001 vint mystifier la défense adversaire en débordant sur le côté gauche. Il élimina son adversaire pour délivrer une offrande à Geoffrey qui ne trembla pas. Alexandre sait alterner drible et passe dans une même phase de jeu, un fondamental du football moderne. Alexandre et Geoffrey deux joueurs très présents sur les derniers matchs à l’image d’un Killian particulièrement combattif, ou du Romain de la semaine dernière blessé et indisponible hier. Leur forme arrive à point nommé pour notre confrontation avec Meyzieu.

Score final neuf à zéro pour Craponne : de la belle ouvrage !

NOTA BENE

La défense : la bande à Pierre fait de Craponne une forteresse imprenable ! Big Up à Hugo, Pierre, Quentin et Lucien ! 
Les relances de Mavryck : souvent dans ce type de confrontation les gardiens se relâchent et commettent des erreurs de relance. Mavrick alterne relance à la main et aux pieds toujours sur les côtés, propre !
Le fair-play et l’accueil de l’Ouest Lyonnais : bien que menés largement et rapidement ils n’ont jamais renoncé ou provoqué l’adversaire. La sportivité finit toujours par payer surtout quand on a quelques très bons joueurs comme c’est le cas chez nos hôtes du jour. J'avoue qu'à choisir on préférerait qu'ils se maintiennent en lieu et place d'équipes que je ne citerai pas...
La sérénité de notre coach Eric qui calmement à la manière d’un Zeman (dit le muet et actuel entraineur de Cagliari série A italienne) participe à l' apprentissage du football et de la vie en général. Un vrai éducateur !
Enfin Ben qui était rentré à la mi-temps s’est amusé à jouer en déviation. On le connaissait pour sa puissance on le découvrait relayeur et passeur. Il montait en régime depuis plusieurs matchs. Tout le monde s’accordait sur le fait qu’entre le joueur amorphe du match de Vaulx En Velin et le guerrier inspiré un chemin énorme avait été parcouru. Bon coaching d’Eric qui su garder confiance en son joueur. C’est incontestablement l’homme en forme d’avant la trêve. Il est à la conclusion de notre plus belle phase de jeu : BRAVO SAMOURAÏ !

IL NOUS RESTE MEYZIEU POUR PLEURER OU POUR RIRE

Le FC Lyon sera champion d’’automne mais nous devons rester le promu potentiel jusqu’au 31 janvier, date de la reprise face à Sud Lyonnais à Craponne. Cette place de promu il ne faut plus la lâcher sans que pour autant elle nous obsède et nous paralyse. Nous avons les moyens de nos ambitions. Meyzieu et à deux points derrière nous et peut mathématiquement nous passer devant samedi en cas de défaite des verts. Quand à la Trinité seul notre goal-average nous permet de les maintenir derrière nous.
Alors soyons nombreux samedi pour soutenir l’AS Craponne à :

15H15 STADE CHARLES TRÉVOUX
RUE DU PONT DE CHABROL
LA GATOLIERE
69290 CRAPONNE

LE JEU PAS L'ENJEU ! VIVE LE FOOT ! FORZA CRAPONNE !

PS : Une pensée pour Arnaud Desrue le photographe officiel des U15.1 qui ne pouvait pas être là et dont tout le monde remarque la qualité du travail depuis le début de saison. Cette chronique t’est dédiée.

Commentaires

AS CRAPONNE - CLUB LABELLISÉ FFF

- AS CRAPONNE -

 

LABEL JEUNES EXCELLENCE

ATTRIBUÉ POUR LES SAISONS 2017 A 2019

AS CRAPONNE - CLUB PARTENAIRE DE L'OL

 MEMBRE RÉSEAU SPORT

OLYMPIQUE LYONNAIS DEPUIS 2013