LES SENIORS RELEVENT LA TÊTE

30 novembre 2015 - 00:43

La vie de Senior à Craponne n'est pas un long fleuve tranquille en cette saison 2015/2016... Blessures à répétition, problèmes d'effectif, changements de coaches... Rien n'est épargné à notre groupe!

Ce week-end, nos "anciens" ont mis un point d'honneur à redresser la tête après des résultats très compliqués. S'ils n'ont pas gagné, ils ont toutefois laissé entrevoir des vertus peu aperçues jusqu'à maintenant, de solidarité, d'abnégation...  

ASC 1 - US VENISSIEUX: 0-0

 Il n'aura manqué que les buts! Car pour pour le reste nos Séniors 1 ont livré un match sérieux qu'ils ont même manqué de remporter sur le fil avec une grosse occasion en toute de fin de match. Mais avec cet état d'esprit et avec le renfort de plusieurs U19, nul doute que les hommes d'Alexandre et Cyril ne tarderont pas à retouver le chemin de la victoire.  

AS ST JEAN VILLEURBANNE - ASC 2: 4-4 (Compte rendu Loulou Dedola)

Dans une ambiance difficile où l’équipe adverse et leurs supporters ont fait systématiquement pression sur l’arbitre les verts réussissent un étonnant comme back.

Un arbitre qu’il faut saluer pour ne jamais avoir cédé à l’agressivité ambiante.

Bravo à lui.

L’AS Craponne repart avec match nul prometteur.

 PAPAYE COACHE, JOUE ET MARQUE !

 Avec le sens tactique qu’on lui connaît le coach craponnois a conduit son équipe jusqu’à l’égalisation.

Menés 2 à 0 puis 3 à 1 et enfin 4 à 3 à la mi-temps grâce notamment à des buts de Charly, Kader et Alexis, les seniors 2 ont réussi à arracher le match nul dans les vingt dernières minutes.

Sur l’aile gauche, aux vingt-cinq mètres Papaye récupère un ballon venant du milieu de terrain. Il contrôle, crochète du droit et enroule une frappe canon qui termine dans le petit filet.

Un but magnifique célébré par un silence de mort par les supporters et le banc villeurbannais.

Personne ne croyait à cette surprenante entrée en jeu.

Personne sauf l’unique supporter craponnois présent : Baptiste Dedola.

Le meneur de jeu des U15 qui pronostiquait que le vieux renard des surfaces marquerait un but. 

LE JOUR ET LA NUIT. 

« On a joué comme des footballeurs du dimanche en première mi-temps, sans aucune règle, sans fondement. On s’est fait punir parce qu’on était trop gentils. Ensuite en deuxième mi-temps on a laissé place au jeu à l’envie. Le gardien a fait les arrêts qu’il fallait. Ensuite ils ont la possibilité de l’emporter mais nous aussi. Au final c’est un match nul juste. On est venu à douze et on a fait du beau jeu. On est contents ! »

Ce fut effectivement le jour et la nuit entre une équipe timorée en première période et un collectif vaillant en deuxième. Un mach nul obtenu avec les tripes mais pas uniquement.

Les verts n’ont pas balancé systématiquement, ils ont cherché à construire, à jouer court.

Ce qui aurait pu être un forfait se termine par un joli match nul.

Bravo à eux ! 

FORZA CRAPONNE !

Commentaires