LES U15 LIGUE FONT TOMBER LE LEADER!

24 mars 2016 - 15:18

Au terme d’un match palpitant les U15.1 de l’AS Craponne ont battu Nivolet FC par 3 buts à 2 dimanche dernier.

Tout avait très bien commencé sur un coup de pied arrêté venant de l’aile Léo tentait une Madjer qui semblait hors cadre mais maladroitement contré par un défenseur nivolet dans ses propres buts..

Un CSC que nous accorderons à Léo pour son audace !

Puis notre jeu se délita.

Les verts encaissèrent deux buts en moins de dix minutes.

La puissance physique des rouges portait ses fruits.

L’absence de Zach notre défenseur central se faisait cruellement ressentir.

Ses partenaires Julien et Kevin étaient désorientés.

A la mi-temps Nivolet leader de la Poule B de promotion de ligue menait par 2 buts à 1.

De retour des vestiaires les verts semblaient déterminés à faire du jeu.

Dans les vestiaires Eric Bertrand avait livré des consignes claires.

«  J’ai dit à mes joueurs que je voulais faire vaincre le style offensif. »

Il fallait que le beau jeu l’emporte sur la puissance physique.

Le milieu de terrain de l’AS Craponne emmené par un Maxime étincelant lançait l’offensive.

Maxime façonné par Eric Bertrand révèle l’étendue de son talent.

De retour de blessure Baptiste posté en attaque en lieu et place d’Antoine espérait recevoir des ballons en profondeur mais la défense adverse veillait au grain.

«  Votre 10 est un excellent joueur. Je le connaissais. Notre défense était prête à l’affronter. Votre milieu en général est composé de joueurs talentueux. » confiait Jacques le coach de Nivolet.

On se dirigeait lentement vers une honorable défaite des verts qui pourtant avaient la maitrise technique de la partie.

Cette suprématie devint progressivement écrasante.

Comme un signe Kevin réussit un geste de toute beauté : une passe fouettée de l’extérieur du gauche dans la course de son milieu relayeur.

Un geste dans le style du but de Darder face au PSG : MAGNIFIQUE !

Julien lui retrouvait la maitrise de son jeu aérien et renvoyait tous les centres ou ballon en profondeur.

Les rouges ne savaient pas encore qu’il les mettrait K.O sur un violent coup de tête quelques dizaines de minutes plus tard…

Le coach des verts haranguait ses joueurs.

Fidèle à son image Eric Bertrand préféra prendre une initiative tactique plutôt que de s’égosiller sur la touche.

Dans le dernier quart d’heure il fit redescendre son meneur de jeu et capitaine du jour d’un cran.

«  Baptiste est notre leader tactique. Avec ou sans le brassard c’est lui le patron du jeu. Je le sentais esseulé, pas suffisamment servi. Je l’ai remis à sa place…»

BAPTISTE SACHA ET MAXIME  au milieu Nivolet avait du souci à se faire !

Coaching gagnant pour le génial entraineur des U15.

Dés les premières minutes le jeu s’accéléra, passes courtes, soutien, appui, triangle, une deux, nos trois artistes régalaient Trévoux qui ne demandait qu’à s’enflammer.

Les rouges commirent des fautes.

L’une d’elle sur le flanc gauche de notre attaque donna lieu à un coup-franc.

Le capitaine s’auto-désigna frappeur.

Nous étions à plus de vingt-cinq mètres dans  un angle fermé.

Baptiste s’élance, frappe, la balle s’élève, redescend au deuxième poteau, le gardien la touche mais il est battu… BUT !

Dans les tribunes Christian Greppo le président et les parents se congratulent !

Les verts ont de l’appétit et se voientt croquer l’ogre Nivolet qui domine outrageusement la promotion de ligue Rhône Alpes.

Ils se ruent désormais à l’attaque. Ils obtiennent un corner.

Là encore Baptiste lentement mais péremptoire se dirige au point de corner pour le tirer.

Julien l’autre franco-italien de l’équipe s’élançe comme un boulet de canon au premier poteau pour reprendre un centre au cordeau. Une nouvelle fois le gardien ne peut qu’effleurer le ballon…

3 à 2 ! Trévoux exultait !

« Je suis allé dans les vestiaires féliciter les U15. J’ai taquiné Baptiste à qui j’ai dit que son coup franc était mal tiré, le gardien ayant réussi à toucher la balle… J’ai vu les dernières minutes du match. On débloque la situation sur coup de pied arrêté. C’est souvent le cas chez les grands joueurs. On les croit neutralisés et ils marquent sur coup-franc… » analysait Papaye le coach des sympas, nos séniors 2, vainqueurs la veille du derby face à Grézieu.

Omar Lareche à l’échauffement avec les séniors 1 et buteur quelques dizaines de minutes plus tard analysait lui aussi le match en des termes élogieux :

« C’est beau de battre le leader de la promotion de ligue. J’ai vu la fin du match et le corner notamment. Bravo aux U15, ils ont vraiment un beau jeu. »

Au coup de sifflet final c’est sous les bravos des parents craponnois que les rouges regagnaient les vestiaires :

« C’est un beau geste de la part de votre public. Mais soyons honnêtes vous étiez les plus forts. Vous méritez votre victoire. Craponne n’a rien à faire en bas de classement. » reconnaissait très sportivement le coach de Nivolet.

A la vue de ce match et sachant que nous avions déjà fait chuter Bourgoin leader à la période ou nous les avions affronté, l’AS Craponne peut espérer mieux. Mais après une série de défaites nous étions plus proches de la relégation que du podium.

Avec 29 points grâce à cette victoire nous pointons désormais à la huitième place.

 

Commentaires