A ANNECY, LES U15 METTENT LE FEU AU LAC!

5 avril 2016 - 01:01

Il est des matchs nuls qui valent des victoires !

En revenant de Haute Savoie avec deux points et un score de un but partout nos U15 ont porté haut les couleurs de l’AS Craponne.

A 8h30 du matin sur le parking du stade Neveu on sentait déjà de bonnes vibrations dans le groupe.

Eric Bertrand le coach et responsable de catégorie avait puisé dans  la réserve pour combler les expulsions et les blessures de joueurs cadres.

Les Simao, Yohan et Luca ont démontré sur le terrain qu’ils ont fait bien mieux qu’assurer un intérim !

Après une heure et demi de route les verts pénétraient dans le magnifique complexe du club savoyard.

La température était clémente, pas le moindre vent, des conditions idéales pour jouer au football.

Dés le coup d’envoi on savait que ce serait un grand match.

Les verts et les rouges se jetaient dans la bataille.

Pour l’occasion et suite à la débâcle de la semaine dernière le coach avait modifié son dispositif habituel.

On passait donc d’un 4/4/2 en losange à un 4/2/3/1.

Le premier quart d’heure les deux équipes ne se laissèrent pas la moindre marge de manœuvre.

Pressing permanent sur toutes les lignes de la part des deux équipes.

Le retour de Zach en défense aux côtés de Tom, Kevin et Julien s’avéra décisif dés l’entame.

Agressif, lucide, altruiste, Zach a démontré combien cette saison il a progressé dans le registre de leader défensif.

Un retour qui permis aussi à Kevin de retrouver sa place d’arrière latéral.

Kevin verrouilla le couloir droit et surtout il soigna sa relance affichant de gros progrès dans le registre technique.

Et donc logiquement au terme de la première demi-heure le score était toujours vierge.

Dans les dix dernières minutes de la première mi-temps on sentait tout de même que la puissance physique des milieux et des attaquants annéciens pouvait faire la différence mais le duo Mathis Sacha posté devant la ligne de défense ne « lâchait rien ».

Simao seul en pointe courait pour saper la relance adverse.

Baptiste en capitaine expérimenté donnait des consignes que ses partenaires suivaient à la lettre.

Cette alchimie réussie entre le capitaine des verts et ses partenaires donnait du fil à retordre au coach savoyard qui commençait à s’impatienter son banc. Il donna de la voix mais à la pause les verts n’avaient toujours pas encaissé de but.

C’est au retour des vestiaires qu’il fut exhaussé.

Dans les dix premières minutes Baptiste qui prenait de l’assurance tenait de s’appuyer sur Yohan qui animait le couloir offensif gauche avec beaucoup d’audace.

Pourtant sur une récupération aux trentes mètres le meneur de jeu des rouges loba notre défense pour lancer son attaquant.

Clément tenta une sortie mais l’attaquant savoyard ne lui laissa aucune chance : 1 à 0 !

Un but savoyard entaché d’un hors-jeu flagrant que l’arbitre par ailleurs excellent n’a pas vu.

C’était injuste mais pas immérité.

Dés lors la domination des rouges s’accentua.

Luca entré à la place de Yohan blessé peina à trouver le rythme.

Baptiste lui donna pour consigne de jouer plus vite, en passes... Il ne prêcha pas dans le désert.

Par ailleurs le jeu des rouges se durcit. Mathis fut le premier à en faire les frais. Il sortit sur blessure.

Yohan dut rentrer à nouveau malgré une douleur au pied.

Eric Bertrand modifia à  nouveau son dispositif tactique.

Il interpela son capitaine pour qu’il remonte d’un cran et remette en place un 4/4/2 classique.

Ce fut un quart d ‘heure difficile mais les verts résistaient.

Le petit Luca illuminait le milieu de terrain de son talent de remiseur.

En pivot, en une touche de balle il s’amusait à dérouter ses adversaires directs.

Notre habituel milieu de terrain de l'équipe 2 fit une entrée fracassante en ligue.

BRAVO LUCA !

Et bravo à toute l’équipe pour savoir ouvrir la porte à ceux qui sont loin d’être des bouche-trous !

Pourtant malgré toute cette bonne volonté les rouges devinrent extrêmement dangereux.

Par deux fois Clément sauva les verts. D’abord sur une sortie au pied dans sa surface. On avait eu très chaud.

On eut encore plus chaud sur un coup franc qui suivit quelques minutes plus tard. Une frappe qui prenait le chemin de la lucarne. Le genre de trajectoire qui ne laisse aucune chance au portier adverse.

Un ballon qui finit toujours sa trajectoire au fond des filets… Le tireur savoyard s’avance.

Il frappe, c’est lucarne, son banc se lève puis se rassoit parce que le gardien des verts vient de faire l’arrêt du match, l’arrêt de la saison !

Une parade comme celle de Navas sur le lob de Messi lors du Classico de la veille. De la main droite suspendu dans les airs Clément détourne la balle hors du cadre.

CLEMENT EST MAGIQUE !

C’est le tournant du match. Il n’y a pas de joueur de la une, de la deux ou de la trois !

Il n’y a que des craponnois disponibles pour réussir le maintien en ligue et Clément en a fourni la preuve dans ce match. Yohan aussi en obtenant un coup franc à plus de trente mètres.

Yohan sur une jambe presque passeur décisif…

Baptiste s’empare du ballon tandis que ses partenaires se placent dans la surface de réparation pour  faire mine  de reprendre de la tête le centre de leur capitaine.

Mais chez les verts tout le monde sait que Baptiste peut le faire.

Les supporters craponnois crient à Baptiste de le tenter. Un parent de derrière la main courante lui ordonne de marquer ! Il frappe, fort,  la balle s’élève, haut très haut et redescend pour se glisser sous la barre.

Le gardien annecien par ailleurs excellent est battu : 1 à 1 !

Les supporters craponnois exultent, s’empoignent, se jettent dans les bras les uns des autres, la joie se lit sur les visages. C’est ça aussi un déplacement en ligue avec les U15 !

Baptiste vient de rééditer son exploit de Trévoux face à Nivolet.

Il n’en faut pas plus pour que les verts s’enflamment. Dés lors il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain.

Baptiste épuisé hérite d’une mauvaise passe, il ne peut prolonger sa course pour pénétrer dans la surface de réparation, il frappe ! La balle s’écrase sur la barre transversale.

Simao qui a tant donné dans ce match dans le rôle du briseur de relance change de registre.

À deux en attaque le rôle est moins ingrat, on sent qu’il peut marquer…

 Servi par Baptiste il est à deux doigts de le faire sur un tir en pivot que le gardien repousse in-extrémis.

Les joueurs d’Eric Bertrand enchantent le public savoyard et le coach des rouges.

« On est déçu. On voulait les quatre points. Mais on a accusé le coup après le but. On s’est relâché. On a beaucoup d’occasions mais votre gardien fait deux parades fantastiques. Votre numéro huit et capitaine nous fait très mal aussi. Toute l’équipe développe un jeu séduisant. Bravo à vous pour le match nul. »

 

Bravo à Eric, aux joueurs et aux supporters pour leur sportivité et leur bonne humeur.

« On fait notre apprentissage des longs déplacements. Cette semaine malgré la distance on était tous bien dans le match. On s’habitue progressivement aux déplacements, c’est très bien.  Ensuite malgré les blessés, à presque dix contre onze puisque Yohan ne pouvait pas courir on est à deux doigts de l’emporter. Je suis fier de mes joueurs qui se sont bien battus et qui ont écouté les consignes. On a eu un grand, un très grand Clément qui a fait les arrêts décisifs. Sur le coup franc je l’ai cru battu… »

A noter l’excellent accueil fait aux supporters et aux joueurs par le club d’Annecy.

Le très copieux plateau de charcuterie savoyarde à dix euros a comblé les parents.

On veut le même à Trévoux !

Le mot de la fin pour Eric :

« On se rapproche du maintien mais moi je prends les matchs les uns après les autres. Il en reste quatre. On a les moyens pour faire quatre victoires. C’est en tous cas mon objectif ! »

Un objectif ambitieux qui commence par prendre quatre points face à Bourgoin dimanche 10 avril à 13H au stade Trévoux !

Une nouvelle fois le très discret Eric Bertrand a joué en fin tacticien préférant la stratégie aux vociférations de banc de touche.

Avec l’ensemble de la catégorie U15 à sa disposition il peut LE FAIRE

TOUS DERRIÈRE LES U15 POUR L’EXPLOIT HISTORIQUE DE DÉCROCHER UNE DEUXIÈME SAISON EN LIGUE !

Reportage: Loulou DEDOLA

Photos: Tiago MARQUES (Merci à eux)

 

Commentaires